Peut-on être STK et pas chrétien ?

Bon. OK, je commence par une question «facile». STK = Sampana Tanora Kristiana = Section Jeunes Chrétiens. CQFD. Y a chrétien dans le nom, donc forcément, qui dit STK, dit chrétien. Forcément ? Sans vouloir polémiquer, je crois qu’on peut être STK et pas chrétien. De même qu’on peut être chrétien et ne pas entrer dans les STK, mais ça, j’en parlerai sûrement plus tard, si Dieu le veut.

 

Entendons-nous bien, par chrétien, je ne parle pas forcément de celui qui va à l’église tous les dimanches, et est peut-être même très engagé dans la paroisse. Par chrétien, je veux dire une personne qui s’est rendu compte qu’il était pécheur et qu’il n’avait pas d’autres choix que d’accepter Jésus pour avoir la vie éternelle qu’il ne mérite même pas. Quelqu’un qui a laissé Jésus au total contrôle de toute sa vie. Et quand ça change à l’intérieur, ça se voit à l’extérieur. Au delà de la dénomination « STK » (d’ailleurs, vous pouvez remplacer par n’importe quel nom de groupe chrétien …), ce n’est bien évidemment pas l’appartenance à un groupe qui définit si oui ou non vous appartenez à Christ. Justement, appartenir à l’Eglise, c’est appartenir à Christ.

 

Pas assez de spirituel ?

prierAvec le recul, et telle que je suis aujourd’hui, je me dis qu’on manquait quand même de «vie spirituelle» (vous savez, ce que notre com spi organise et là où on n’est pas forcément super motivé d’y aller). Honnêtement, on ne peut pas dire qu’on n’a «rien fait» : moments spi, études bibliques, retraite, … je trouve que les commissions spirituelles ont vraiment bien joué leur rôle et se sont donné les moyens pour nous faire avancer dans la foi. Et des échos que j’en ai aujourd’hui, les idées sont de plus en plus nombreuses pour intéresser les jeunes à Jésus. Que seul son nom soit glorifié ! Mais aujourd’hui, si je devais appartenir à un groupe, j’aimerais pouvoir prier plus ensemble, méditer plus, partager plus sur mes interrogations sur la foi, être moi et ne pas écouter tout ce qu’on me raconte juste en hochant de la tête. Mais aujourd’hui, je ne suis plus STK. Et si je devais appartenir à un groupe, ce ne serait peut-être pas un « groupe de jeunes » (mais je reste jeune quand même hein). Tout est histoire de circonstances et surtout tout vient en Son temps.

 

Pourquoi rentrer au STK ?

cropped-circle-1485425_1920.jpgQuand on entre au STK, on ne connaît pas forcément Jésus. On vient, peut-être même pas forcément pour «grandir dans la foi» (même si cela est effectivement « l’objectif officiel »). Comme le nom du groupe l’indique aussi, on est jeune. Les aspirations que j’ai aujourd’hui ne sont pas les mêmes que dans le passé, mais mes expériences du passé ont fait ce que je suis aujourd’hui. Quand on vient au STK, on vient pour voir d’autres jeunes, on a vu une ambiance sympa (et j’espère que c’est toujours le cas !), un groupe qui chante trop bien, on vient pour trouver à boire, à manger, une motivation pour faire du sport, de nouveaux amis, son futur conjoint qui a à peu près la même vision que nous (pourquoi pas), … un tas de choses en fait, mais pas forcément chercher Jésus. Ça me rappelle une question qu’un jour on s’est posé : dans STK, êtes-vous plutôt S, T ou K ? Peut-être qu’un jour, quelqu’un du fond de son armoire, retrouvera ces archives … 😛

 

La lumière sous le boisseau

bougieBref, où voulais-je en venir ? Je crois que c’est une sage soif que de vouloir passer beaucoup de temps dans la prière et la méditation de la Bible. Et croyez-moi, ce n’est pas moi qui vais dire le contraire. Mais n’oublions pas que nous sommes une lumière dans ce monde. Pas une lumière sous un boisseau, un groupe qui vit « sa petite vie spirituelle » dans son coin tout le temps (attention, encore une fois, je le répète, je pense qu’il est bon de prendre le temps de se retirer pour se consacrer à la prière et l’écoute de la Parole, à la fois personnellement et en communauté). Nous ne sommes pas du monde, mais malgré tout, nous sommes dans ce monde. C’est peut-être une image un peu faussée que celle d’un groupe qui «prie» tout le temps (même si à termes, nous prions tout de même sans cesse). C’est comme votre ami sur Facebook qui ne partage que des versets de la Bible ou des partages chrétiens (quoi, pourquoi vous me regardez comme ça ? OK, c’est typiquement moi, mais ça, j’en parle ici) : et la traduction simultanée, c’est sur quelle fréquence ? Malgré tout, je connais un groupe qui se réunit régulièrement, dont les membres s’édifient les uns les autres, prient ensemble, louent ensemble … mais aussi rigolent, mangent, se racontent leur vie … tout en restant «spirituels» (dans le sens : conduits par l’Esprit). Rien qu’en les regardant, tu sais qu’ils ont Jésus, même s’ils ne sont pas en train de prier à l’instant t. Tu es avec eux, et « ça sent Jésus ».

 

Moment spi VS Groupe spi ?

Ce que je veux dire, c’est que l’aspect «spirituel» du groupe dépasse largement le cadre des moments officiels organisés par la com spi. Ce qu’on voit de l’extérieur, ce sont des jeunes dans la joie, qui aiment se retrouver, mais qui partagent aussi leurs soucis, qui ne se cachent pas derrière un sourire pieux de façade. Après, j’aimerais quand même nuancer mes propos, car des jeunes qui s’aiment ou qui s’impliquent dans des «bonnes oeuvres», on voit ça aussi chez les non-chrétiens. Je crois que le facteur différenciant est dans les coeurs. Ce qu’on voit de l’extérieur, c’est Jésus qui habite dans le groupe. Et que ce soit par les moments «officiellement spirituels» ou par toute autre activité du groupe. Et ce Jésus, ce n’est peut-être pas forcément la première chose que les jeunes voient quand ils entrent au STK. Mais ils le découvrent, au fil des réunions. Si Jésus est au cœur du groupe, il sera impossible de le cacher. Et qui sait, c’est peut-être le seul Jésus que ces jeunes verront dans leur vie ? Je languis de voir des STK qui ne cloisonnent plus l’Esprit à des moments (les fameux moments spirituels) mais qui sont conduits par l’Esprit dans tout ce qu’ils font (et pas seulement au sein du groupe …). Mais encore une fois, je me rappelle que nous sommes tous en pleine construction, en pleine croissance comme on dit, et ça, ne l’oublions jamais et choisissons délibérément de nous laisser façonner entre les mains du potier.

4 réflexions sur “Peut-on être STK et pas chrétien ?

  1. « Nous ne sommes pas du monde, mais malgré tout, nous sommes dans ce monde »: c’est ce qu’on appellerait Oxymore. Mais c’est là dedans, je trouve, la pertinence du message du Christ « Vas dans ce monde, fais de toutes les nations mes disciples ».

    Toujours intéressants les articles 🙂

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai, pas du monde et dans ce monde, c’est vraiment un équilibre que seul Dieu peut nous apprendre à chaque pas de notre vie : rester des lumières mais ne pas participer aux oeuvres stériles des ténèbres, rester attachés au cep tout en allant faire des nations des disciples !
      Sois encouragé, et merci (encore) d’être passé par ici. :p

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s